Énergique et sportif, le Boxer est un animal loyal, intelligent et aimant. Sous ses airs puissants et féroces, il reste doux et aimant, surtout envers les enfants. Pour qu’il puisse développer toutes ces qualités pourtant, le Boxer a besoin d’une éducation ferme qui évitera de surcroît qu’il franchisse ses limites.

Un chien aux nombreuses qualités, mais complexe à éduquer

Du haut de ses 53 à 63 cm et de ses 35 kg, le Boxer révèle un physique très atypique marqué par un corps robuste, musclé et harmonieux et surtout, une mâchoire puissante qu’il tient de ses aïeuls, le Bullenbeisser et le Bulldog anglais. Mais ce qui le distingue par-dessous tout, c’est son cœur en or. En effet, le Boxer est un chien affectueux, amical, doux, loyal et plein d’énergie. Il est connu pour la relation très spéciale qu’il entretient avec les enfants. On le considère comme un chien-nourrice, tellement il s’entend bien avec eux et se sent même prêt à les protéger, quitte à payer de sa vie. Le seul défaut que l’on peut reprocher au Boxer est son caractère un brin cabochard. Ce chien est effectivement difficile à éduquer, surtout s’il est entre les mains de néophytes en éducation canine. Quoique pour canaliser leur animal de compagnie, les maîtres inexpérimentés pourront l’inscrire à des cours d’éducation canine organisés par des refuges, des associations canines ou des animaleries. Une autre option est d’engager un comportementaliste canin qui aidera le Boxer à révéler toutes ses capacités.

Une éducation stricte et cohérente pour le Boxer

Le Boxer a du tempérament, et c’est le moins qu’on puisse dire. Pour qu’il se montre sous son meilleur jour, il a besoin d’une éducation alliant fermeté et douceur. Exit les méthodes punitives ou violentes et place au renforcement positif. L’idée ici est qu’au lieu de punir le chien sur les mauvaises actions, il faut plutôt le récompenser lorsqu’il s’exécute. Le Boxer est un animal très intelligent et saura faire preuve d’obéissance dès lors qu’il est éduqué avec des règles strictes. Le maître doit rester calme, serein et patient pour que l’apprentissage porte ses fruits. Sous la contrainte, ce chien n’en fera qu’à sa tête et la relation risque vite de virer au cauchemar pour les deux parties. Autre chose : même s’il est de nature amicale, il est fondamental de travailler sa socialisation dès son plus jeune âge. Le toutou doit fréquenter d’autres chiens et animaux autant que possible, histoire de bien s’habituer. Une éducation précoce aidera dans la foulée à lui faire comprendre les limites à ne pas franchir.

Établir un programme sportif pour le canaliser

Le Boxer est un animal particulièrement énergique. Il ne refusera jamais une invitation à jouer ou à se promener. Pour son bien-être d’ailleurs, il est préconisé de lui organiser un programme sportif qui l’aidera à bouger et se dépenser. Comme il aime se défouler, il pourra courir avec ses maîtres lors de jogging en pleine nature. Par contre, il ne doit pas exercer trop d’activités lorsqu’il fait chaud, car une température excessive entraîne chez lui des troubles respiratoires. Au-delà, il pourra tout à fait accompagner les enfants durant les séances de jeux et partagera avec eux gaieté et joie.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *