Assurance santé pour Boxer : pourquoi et comment choisir ?

En raison du lien fort qu’il entretient avec les enfants, le Boxer fait partie des races canines préférées des familles. Ce chien est aussi énergique, affectueux, intelligent, calme et courageux. D’apparence forte et saine, il est pourtant prédisposé à certaines maladies héréditaires qui réduisent son espérance de vie. Si vous estimez que votre Boxer développe des troubles, rendez-vous vite chez un vétérinaire. Et surtout, n’oubliez pas de lui souscrire à une assurance santé qui lui permettra d’être soigné dans des conditions optimales.

Comparateur Assurance Boxer
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Le Boxer, un chien à la santé très fragile

Le British Kennel Club a réalisé une étude sur la santé du Boxer. L’enquête menée sur plus de 700 chiens a révélé que l’espérance de vie de cette race ne dépassait pas les dix ans. Et pour cause, le Boxer est prédisposé à de nombreuses maladies héréditaires à commencer par les cardiopathies. Parmi les pathologies les plus fréquentes figurent la sténose pulmonaire et aortique qui touche le cœur.

Les problèmes articulaires sont aussi courants et affectent la durée de vie de l’animal. La spondylose est l’une des pathologies les plus redoutées. Cette forme d’arthrose touchant la colonne vertébrale a un impact sur la mobilité du chien qui a du mal à se déplacer et développe des raideurs.

En outre, comme autre maladie citée s’inscrit l’hypothyroïdie qui commence à toucher de plus en plus les Boxers. Cette affection de la thyroïde est traitée à vie via des hormones synthétiques thyroïdiennes.

Malheureusement, la liste des maladies du Boxer ne s’arrête pas là. À l’instar des grands chiens, il peut être aussi victime d’une dysplasie de la hanche.

Ce n’est pas tout, à cause de ses narines aplaties et de son chanfrein court, il n’est pas rare qu’il ait des troubles respiratoires surtout en cas de forte chaleur.

L’importance de souscrire à une assurance santé pour son boxer

Compte tenu de la santé fragile du Boxer, vous serez amené au fil des années à payer des frais vétérinaires qui pourront s’avérer coûteux pour le soigner et cela, en plus des soins courants de type stérilisation, vaccination, antiparasitaire et vermification. Dans ce contexte, épargnez-vous tout problème financier en souscrivant à une assurance de santé pour votre compagnon à quatre pattes. Cette couverture s’impose comme un véritable allié face à des imprévus. En effet, admettons que votre toutou développe inopinément une dysplasie de la hanche. Le traitement vous coûtera presque 1000 euros en examens, analyses, opérations chirurgicales, médicaments et hospitalisation. En étant assuré, vous pouvez aspirer à un remboursement allant jusqu’à 100% sur les dépenses engagées.

Bien sûr, il n’est pas question de vous jeter sur le premier contrat venu. Il est impératif que celui-ci procure une couverture étendue. Votre premier réflexe sera de choisir la bonne formule. Ici, oubliez vite la formule « économique ». Certes, elle ne coûte pas cher. Cependant, elle ne couvre que les accidents et surtout, applique une franchise très élevée. Comme votre Boxer peut être atteint de diverses maladies, il n’y a rien d’intéressant à s’orienter vers cette offre. Optez plutôt pour les formules intermédiaires ou premium qui garantissent des remboursements sur les maladies, les accidents et même pour les vaccins, les simples consultations ou l’achat de médicaments.